Générique


de Dennis Kelly
traduit de l’anglais par Gérard Watkins
mise en scène Guillaume Gatteau

collaboration artistique Jean-Luc Beaujault
avec Philippe Bodet, Emmanuelle Briffaud, Gilles Gelgon, Frédéric Louineau, Arnaud Ménard

création lumières Jean-Pascal Pracht assisté de Ladislas Rouge
scénographie Angela Kornie, Guillaume Gatteau, Jean-Luc Beaujault
costumes Anne-Emmanuelle Pradier
régie Ladislas Rouge assisté d’Edith Biscaro, de Teddy Bonnet et de Benjamin Trottier
construction Philippe Ragot

production compagnie La fidèle idée

avec le soutien de la ville de Nantes

Remerciements La ville de Couëron et l’équipe du Théâtre Boris Vian, le Grand T, le TU, la compagnie Non Nova, Sylvie Aubry et Anthony Taillard.

L’Arche est éditeur et agent théâtral du texte représenté. www.arche-editeur.com

La compagnie La fidèle idée est une compagnie de théâtre conventionnée et soutenue par l’État – Préfet de la Région Pays de la Loire - DRAC et le Conseil général de Loire-Atlantique, soutenue par la Région des Pays de la Loire, et la ville de Nantes.



Création le 12 février 2016 au Théâtre Boris Vian à Couëron (44)

L'Abattage rituel de Gorge Mastromas

Spectacle disponible en tournée


La vie de Gorge Mastromas, telle qu’elle est racontée montre un enfant banal, que le spectacle des injustices du monde et de sa violence vont questionner, voire torturer. Et par une espèce de nihilisme contemporain, à savoir prendre tout ce qu’on peut (aux autres, à la planète...) tant qu’on peut, qui caractérise parfaitement une partie de notre monde occidental, il finira par s’enfoncer dans le mensonge pour, dit-il, sauver sa peau, quand bien même il doive abattre rituellement tout obstacle qui se présente à lui.

Car comme tout personnage majeur au théâtre, il est surtout plus complexe qu’il n’y paraît. Gorge avance pas à pas, il conchie la nature : dans un monde sauvage, vouloir être bon est une forme de lâcheté à ses yeux ; puisque ce monde appartient plus aux gens de pouvoir qu’aux gens de bien, être bon c’est fuir une forme de réalité. Ainsi, bonté ou lâcheté sont-elles les mêmes choses à ses yeux. Et comme il ne choisit pas entre les deux, il provoque une empathie tenace, l’espoir permanent d’une rédemption. La complexité de ce personnage vient aussi de sa sincérité. Sincérité dans sa pensée de ce que je viens de décrire, sincérité dans son amour pour sa femme Louisa, sincérité dans sa faiblesse lorsqu’elle se révélera.

De plus, au-delà de la stricte histoire de Gorge, il y a comme un sous-texte qui parle de ce monde : L’Abattage rituel de Gorge Mastromas reflète étonnamment notre société sans faire de la critique d’un système son sujet principal. En ça ce texte est puissamment contemporain : pour que ce personnage puisse exister, il doit appartenir à un monde qui est celui d’aujourd’hui, à savoir celui du règne d’un libéralisme capitaliste outrancier et ravageur, menteur et destructeur, et qui, nous pouvons sincèrement le penser, contient en lui-même les gènes obscurs de sa propre perte. Gorge est ainsi.

 

 

 

Dennis Kelly est un auteur anglais né en 70. Conjuguant le caractère provocateur du théâtre in-yer-face et l’expérimentation de styles dramatiques diversifiés, ses textes abordent les questions contemporaines les plus aiguës. Pour le théâtre, il a notamment écrir Débris, Oussama ce héros, Après la fin, Love and Money, Occupe-toi du bébé, A.D.N et Orphelins. Pour la télévision, il a écrit la série Pulling (SilverRiver / BBC 3) et plus récemment UTOPIA (Kudos/ Channel 4) qu’il a également coproduite.

 

Tournée 2016/2017

11 octobre 2016 à 20h30 : Théâtre de l'Hôtel de Ville - Saint-Barthélémy d'Anjou (49)
19 octobre 2016 à 20h30 : Onyx - Saint-Herblain (44)
13 décembre 2016 à 20h30 : La Closerie - Montreuil-Bellay (49)
31 janvier 2017 à 20h00 : Le Jardin de Verre (49)
16 mars 2017 à 18h30 : L'Ephémère - Le Mans (72)
17 mars 2017 à 20h30 : L'Ephémère - Le Mans (72)